P’tit gars – Semaine 4 – Les limites

Vous pouvez télécharger le contenu de cette semaine

Ce téléchargement comporte le texte de méditation ainsi que la vidéo. Une fois que le produit a été commandé, les futurs vidéos et textes apparaîtront automatiquement sur votre compte.

Vous avez envie de réagir à cette vidéo ? De raconter une anecdote à ce sujet ? Les commentaires en bas de cette page sont ouverts !

Les limites.

Mange librement des fruits de tous les arbres du jardin, sauf du fruit de l’arbre du choix entre le bien et le mal. De celui-là, n’en mange pas… Genèse 21.6
4-limite2Avoir des limites est une caractéristique de notre humanité. Nous ne sommes pas éternels, limite dans le temps, nous ne pouvons pas être à deux endroits simultanément, limite dans l’espace, nous ne pouvons pas tout savoir, tout comprendre, tout faire, tout dire… Et pourtant, essayer de repousser les limites est l’une de nos activités préférées. Nous n’aimons pas les limites parce qu’elles nous renvoient à notre condition de mortel, fragile et vulnérable, mais en même temps les limites nous rassurent, nous sécurisent. Être humain, c’est vivre de contradictions permanentes, nous sommes pétris de paradoxes. Nous aimons la liberté, mais pas la responsabilité, nous ne comprenons pas que ce sont deux aspects d’une même réalité, comme le côté pile et le côté face d’une même pièce de monnaie.

Je n’aime pas la barrière qui limite mon pâturage et m’empêche de brouter où je veux, mais j’aime cette même barrière qui empêche les bêtes féroces de venir me dévorer…

Nous devons, avant de pouvoir le communiquer intelligemment à nos enfants, apprendre à distinguer les limites qui sont faites pour être ignorées, renversées ou dépassées et celles qui sont indispensables à notre sauvegarde, nécessaires pour préserver notre intégrité. Celle qu’il nous faut mettre en place, parce que c’est juste, parce que c’est vrai, parce que c’est ce que notre Dieu attend de nous.

Et puis, avant de tracer une ligne réfléchissons bien, mais faisons-le, car peu importe où nous la placerons, c’est là qu’aura lieu le combat…

Joceline, Arthur & Julien.

La porte d’entrée claque violemment.

— Salut m’man, je peux gouter ?

— Mais tu étais où Julien ? Tu sais bien que je n’aime pas quand je ne sais pas où tu es…

— Oh, c’est bon, j’étais avec mes potes après l’école… Héé ! Y-a plus de chocolat ?

— Si dans le tiroir du bas, avec les petits pains au lait…

— Ah ouais, super, bon j’y vais…

— Mais tu vas où ?

— Ben tu sais, là-bas…

— Mais avec qui ?

— Comme d’hab…

— Et tu rentres quand ?

— Ben, j’sais pas, quand j’aurais fini…

— Bon d’accord… mais attention, pas plus tard !!!

Quelques questions pour aller plus loin

– Qu’est-ce qui me dérange avec l’idée de poser des limites ?

– Est-ce que je pose des limites pour protéger et éduquer ou pour me faciliter la vie ?

– Quelles sont mon attitude et ma réaction face à mes propres limites dans la vie ?

– Est-ce que je me souviens de limites posées par mes parents ou une autre autorité et qui m’ont aidé par la suite ?

– Est-ce que je me souviens de limites qui m’ont frustré pendant longtemps et peut-être même jusqu’à aujourd’hui ?

Le défi de la semaine

Poser une limite et s’y tenir

Recent Posts
Comments
  • FONTANA
    Répondre

    Bonjour,
    Je suis étonnée que vous puissiez dire que Jésus désobéissait. En effet, Jésus était sans péché. Sachant que la désobéissance est un péché… j’en déduit qu’il y a une erreur quelque part…
    Sinon de bonnes choses dans ce site.
    Bon courage.
    Nathalie

Laisser un commentaire

Nous contacter

N'hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons dès que possible.

Not readable? Change text. captcha txt
0