Jour 18 – Qui ?

 In Sur la route de l'exil

Dos à dos :
– Notre enfant vulnérable,
Seul garant me soufflant
Que la vie est un don
Au gouffre de mes manques…
– Comme un moine à capuche,
Joindre mes mains glacées
Jusqu’à en faire péter
Mes phalanges une à une
Pour supplier. Mais qui ?

Recent Posts
Comments
  • C. rodriguez
    Répondre

    Sur la route de l’exil, j’attends la délivrance. Sur la route de l’exil, mon fardeau de souffrances est chargé d’ignorances et de désespérances. Sur la route de l’exil, usé par la distance, je sens ma défaillance et ploie sous l’intendance. Sur la route de l’exil, lorsque je songe à Toi, qui relie Ta naissance à la nouvelle alliance, je me repasse tes promesses et reprends assurance. Sur la route de l’exil, de remontrances en repentances, Ta bienveillance efface toutes mes insuffisances et brise mes résistances. Sur la route de l’exil, en Toi, j’ai mis mon espérance !

Leave a Comment

62 − 52 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

N'hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons dès que possible.

Not readable? Change text. captcha txt
0