Jour 8 – Survie

 In Sur la route de l'exil

Tiens-moi chaud mon amour
Lors que je te réchauffe…
Renouvelle en mes veines
Mon instinct maternel de survie pour nous deux
Tandis que je t’allaite et sur mon cœur te porte
En plein drame inhumain de la déportation.
Tiens-moi chaud mon amour
Lors que ton père grelotte,
Hésitant entre nous et le froid de l’oubli.

Recent Posts
Comments
  • C. rodriguez
    Répondre

    Sur la route de l’exil, avançant sur les quais en insécurité, je ne sais ou je vais mais je me laisse guider en serrant mon bébé. Sur la route de l’exil, empêché et bandé, mon enfant ballotté garde les yeux fermés et ne sait plus pleurer. Sur la route de l’exil sans plus d’identité, mon bambin ceinturé par mes bras fatigués, est ma priorité… ma légitimité. Sur la route de l’exil, je suis mère, je suis femme, je suis Ta bien-aimée.

Leave a Comment

71 − 61 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

N'hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons dès que possible.

Not readable? Change text. captcha txt
0