Jour 13 – Forces

 In Sur la route de l'exil

Les forces qui nous restent
Ne les épuisons pas
Mais additionnons-les.
Pose sur mon épaule
Ton bras ankylosé
Et ferme tes paupières.
Sous le croissant propice
De la lune en veilleuse
Je serai, quand tu dors
Appuyé contre moi,
Comme une canne blanche.

Recent Posts
Comments
  • C. rodriguez
    Répondre

    Sur la route de l’exil, il est toujours minuit. Sur la route de l’exil, je me perds dans la nuit tel un songe évanoui. Sur la route de l’exil, mes rêves se sont enfuis, balayés par la pluie. Sur la route de l’exil, Tu es mon seul appui.

Leave a Comment

× 7 = 7

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

N'hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons dès que possible.

Not readable? Change text. captcha txt
0